Dans la peau d’une peluche

Mel'Vin photo Peluche

 

On dit souvent que la vie « c’est pas facile », mais comme un sage me l’a déjà soufflé à l’oreille, « tout est relatif ».

Aller, cinq minutes d’imagination et d’ouverture d’esprit et mettons-nous à la place d’un objet tout doux et qui guide nos premières années: la peluche.

Agrippée, mâchouillée, secouée, déchirée, parfois souvent adulée quelques temps puis délaissée pour une nouvelle venue. Et en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, remisée dans un placard en attendant un nouveau cauchemar enfant…le tout avec le sourire !

Pour ma part, si les objets avaient vraiment une conscience, j’aurai le plus grand respect pour toutes ces peluches qui fleurissent dans les berceaux !

 

Mel'Vin photo Peluche

D’un point de vue technique je n’ai pas réussi à rendre cette dernière photo plus lumineuse (ou moins sombre si vous préférez)…si vous avez des idées, n’hésitez pas ! :)

 

Tags: ,

  1. Guidjome’s avatar

    pour la partie technique de la deuxième photo il t’aurait fallu un réflecteur afin de faire réfléchir la source de lumière qui à priori vient du plafonnier et ainsi éclairer le dessous de la peluche.
    en tout cas j’ai bien la prise de vue « serrée » qui nous rapproche de l’enfant et de la peluche.

    Répondre

  2. Mel'Vin’s avatar

    Ok, penser à un réflecteur pour la prochaine photo du même genre. C’est noté, merci pour le conseil.
    Petite précision, la lumière ne venait pas du plafonnier mais du soleil…enfin du soleil caché par les nuages.

    Répondre

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *