Histoire d’une butte #2

Mel'Vin photos, Butte aux cailles Noir&Blanc

Petite épicerie au croisement de la rue des cinq diamants et de la rue de l’Espérance, qui un jour me sauva la vie:
Pour le prix d’un oeil, je pus agrémenter un plat de pâtes de concentré de tomate un 1er janvier au matin au lendemain d’une toute petite nuit.

Petite épicerie au croisement de la rue des cinq diamants et de la rue de l’Espérance, au coeur d’un ancien quartier dévoué aux poètes, peintres et prostituées :
Au cours de l’entre-deux-guerres, le numéro 10 de la rue des cinq diamants abritait le lieu de répétition des danseuses des Folies Bergères. Un saut de puce dans le temps et si l’on tend l’oreille, on pourrait entendre à cette même adresse, le boxeur Michel Cerdan taper avec force et rage de vaincre le sac de sable de sa salle d’entrainement. Quartier riche en histoire humaine, c’est aussi là que grandit Miss Tic, plasticienne et figure du street art dès les années 80. Certains de ses pochoirs, mélange d’indécence et de poésie, hantent encore les murs…

Tags: , , ,

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *