L’enfant du passage du Moulin-Des-Prés

Mel'Vin photos Passage Moulins Paris

Je n’ai aucun souvenir de mon arrivée ici, sinon un souffle et le contact de la pierre..
Je tourne le dos à la vie comme si je savais que tout cela ne durerait pas…
Personne ne veut jouer avec moi, il y a comme une distance que je ne comprends pas…
Je ne sens pas la morsure du vent d’hiver, n’entends pas le bruit des pas…
Pourtant sans moi, ce mur ne serait qu’un mur, comme il en existe des milliers dans Paris…
Grâce à moi le voilà unique…

Je me sens figé, comme si je n’avais pas le droit de me lever…
Condamné à regarder la vie d’un seul coté…
Tournant le dos à une rue animée…
Coincé dans le quotidien du passage du Moulin-des-Prés
Le plus curieux c’est que je suis censé donner vie à ce mur… en restant assis et à bouder…
A bouder ou à réfléchir…en fait j’ai le choix de décider….

Alors je m’évade…

Je rêve de sortir de ce mur et d’aller à la rencontre de la vie…
Me cogner, avoir froid, être assourdi par les cris de Paris…
Courir, sauter, tomber, mais toujours me relever…
Me faire des amis pour aimer et des ennemis pour détester…
Manger des glaces, des bonbons, de la marmelade…
Ne pas mettre d’écharpe, attraper un rhume, tomber malade…
Rire, avoir peur, mais toujours me relever…

Moi aussi un jour je serai en vie…
Mais pour le moment…
Je suis une peinture éphémère du passage du Moulin-des-Prés…
pour le moment…

Un jour, je serai en vie.

Tags: , , , ,

Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *